La croix
Open Panel

                               LES SEPT PAROLES DE JÉSUS SUR LA CROIX.

 Des sept paroles de la croix : trois s’adresse à Dieu (la 1re, 4e et 7e)

 1)      Parole de pardon.

 « Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. » (Luc 23.34)

 Jésus prie, non pour Lui-même, non pour sa mère, ni pour ses disciples ; mais pour ses bourreaux et pour ceux qui l’ont condamné.

 2)      Parole d’assurance.

 « Jésus lui répondit : Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. » (Luc 23.43)

 Un brigand réprimande l’autre :

 a)      Le respect : « ne crains tu pas Dieu…. »

 « La crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse » (Psaumes 111.10 ; cf. Proverbes 15.33)

 b)      L’accusation: « Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes… »

 Le brigand ne cherche pas d’excuse, un pécheur qui ce repent n’est pas loin du Sauveur qui pardonne.

 c)      La justification: « mais celui-ci (Jésus) n’a rien fait de mal. »

 -          Judas : « j’ai péché en livrant le sang innocent » (Matthieu 27.4)

 -          La femme de Pilate : « qu’il n’y a rien entre toi et ce Juste… »)

 La prière du brigand : « Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. » (Luc 23.42)

 La réponse du Seigneur : « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. » (Luc 23.43)

 Jésus n’a pas répondu exactement à la prière du brigand, IL a fait mieux.

 3)      Parole d’attachement, d’amour.

 « Femme, voilà ton fils. » (Lire Jean 19.26-27)

 « Au disciple : Voilà ta mère. »

 Cette parole nous parle de l’amour fraternel.

 Prendre soin de ses frères et sœurs en Christ.

 Mais aussi de nos parents, notre famille.

 « Quelqu’un néglige les siens, en particulier les membres de sa famille et les personnes qui vivent sous son toit, il renie sa foi, il est pire qu’un incroyant. » (1 Timothée 5.8 Parole Vivante)

 4)      Parole d’abandon.

 « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Matthieu 27.46-47)

 Lire : Psaumes 22 ; Ésaïe 53.1-5.

 Pourquoi ?

          Parce que tu as été fait péché pour nous (2 Corinthiens 5.21)

         Parce que Dieu ne pouvait pas nous sauver autrement

         Parce que le péché est aux yeux du Dieu Saint – criminel et odieux.

        Parce que le péché (le notre) a mis entre Dieu et l’humanité un mur. Seule la Croix de Jésus a pu briser.

          Parce que Christ devait accomplir l’Écriture.

      Parce que Dieu est Lumière et Amour (lire 1 Jean 1.5 ; Habacuc 1.13 ; 1 Jean 4.8-10).

 Sa Sainteté a horreur du péché. Son Amour veut à tout prix sauver le pécheur.

 5)      Parole d’agonie.

 « J’ai soif » (Jean 19.28)

 Une preuve de Son humanité. (Psaumes 69.22)

 Ce n’était pas s’opposer à la volonté de Son Père que d’exprimer à haute voix Sa douleur physique. « Afin que l’Écriture fût accomplie. »

 6)      Parole de triomphe.

 « Tout est accompli. » (Jean 19.30)

Tout ce que Jésus avait à faire pour le salut de l’humanité.

         L’Agneau est immolé

     Le serpent d’airain est cloué

      La grande preuve de l’amour divin est donnée.

 Jésus a fait Sa part, le Père va faire la sienne en ressuscitant Jésus et en envoyant Son esprit.

 À nous de faire la notre, en répondant à cet amour par notre foi, notre amour, notre espérance.

 Si tout est accompli, il nous reste plus qu’à dire MERCI SEIGNEUR.

 7)      Parole de confiance.

 « Père, je remets mon esprit entre tes mains. » (Luc 23.46)

 Cette déclaration de Jésus montre à la fois qu’Il a gardé jusqu’à la fin :

         Toute sa lucidité

        Toute sa foi

          Toute sa confiance

 -          La pleine possession de sa mémoire

 -          Sa volonté.

 Jésus rend Son Âme à Dieu que lorsqu’Il a conscience d’avoir achevé toute sa tâche.

 « Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même ; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre : tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père. » (Jean 10.17-18)

 « Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donnée à faire. » (Jean 17.4)

 « Si, par contre, nous vivons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, alors nous sommes vraiment en communion les uns avec les autres et le sang répandu pour nous par Jésus, son Fils, nous purifie du péché sous toutes ses formes. Si nous prétendons être sans péché, nous nous trompons nous-mêmes, nous vivons dans l’illusion et la vérité n’habite pas en nous.

 Si, au contraire, nous reconnaissons que nous avons péché et si nous avouons nos fautes, nous pouvons nous fier à Dieu ; il agira selon ce qu’il a promis et ce qui est juste : il nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout ce qui n’est pas juste. » (1 Jean 1.7-9, Parole vivante)

  Leclercq Daniel