jeudi 23 octobre 2014 03:35

Pasteur Daniel

13 IL ABAISSE POUR ELEVER: IL ACHEVERA SON ŒUVRE EN MOI: IL AGIT SUR LA CONFESSION HONNETE: IL BENIT L'HUMILITE:

IL ABAISSE POUR ELEVER

 

L'Éternel appauvrit et enrichit, il abaisse et il élève (1 Samuel 2:7)

 

Tous les changements survenus dans ma vie viennent de celui qui ne change jamais. Si j'étais devenu riche, j'y aurais vu sa main et je l'aurais béni; que je sache aussi reconnaître cette main si je deviens pauvre, et le louer de tout mon cœur.

 

Quand notre situation devient modeste en ce monde, cela vient de l'Eternel, et nous devons le supporter avec patience; et si au contraire notre position se relève, c'est encore de lui que cela procède; acceptons-le donc avec reconnaissance. Dans les deux cas, c'est le Seigneur qui l'a donné, et tout est bien.

En général, la méthode de Dieu est d'abaisser ceux qu'il veut élever et de dépouiller ceux qu'il veut revêtir. Et sa voie est la plus sage et la meilleure. Si j'ai maintenant à supporter quelque abaissement, je m'en réjouirai, car j'y verrai le prélude de mon élévation.

 

Plus nous sommes humiliés par la grâce, plus nous serons élevés en gloire. Cet appauvrissement qui a pour but notre enrichissement sera donc le bienvenu.

O Seigneur, tu m'as humilié dernièrement en me faisant sentir ma nullité et mon péché. C'est là une expérience peu agréable, mais je te demande de la rendre profitable pour moi. Rends-moi ainsi capable de supporter avec une plus grande mesure de joie et un plus grand fardeau d'activité, et, quand j'y serai prêt, accorde-les-moi pour l'amour de Christ. Amen

 

IL ACHEVERA SON ŒUVRE EN MOI.

 

L'Éternel achèvera ce qui me concerne. Éternel, ta bonté demeure à toujours. N'abandonne pas l'œuvre de tes mains! (Psaumes 138:8)

 

Celui qui l'a commencée achèvera l'œuvre poursuivie dans mon âme. Tout ce qui me concerne, concerne aussi le Seigneur. Tout ce qu'il trouvera de bon, sans que ce soit parfait encore, il le surveillera, le maintiendra et l'amènera jusqu'à complet achèvement.

 

Voilà notre consolation. Je ne pourrais pas achever l'œuvre de la grâce par moi-même. Mes manquements de chaque jour me le démontrent suffisamment, et si j'ai tenu bon jusqu'ici c'est que le Seigneur m'a tenu.

 

S'il m'abandonnait un instant, tout ce que j'ai gagné serait perdu et je périrais égaré. Mais le Seigneur continuera à me bénir; il perfectionnera ma foi, mon amour, mon caractère, mon travail. Et il le fera, parce qu'il a commencé cette œuvre en moi.

 

C'est de lui que me vient l'intérêt que je mets à mon perfectionnement et, en une certaine mesure, il a déjà réalisé mes aspirations? Jamais il ne laissera une œuvre inachevé Ce ne serait pas à sa gloire, et cela ne lui ressemblerait pas.

 

Il sait comment accomplir les desseins de sa grâce, et lors même que ma propre nature mauvaise, le monde et le diable conspirent ensemble pour arrêter son œuvre, je ne doute pas de sa promesse. "Il achèvera de pourvoir à ce qui me concerne," et je l'en bénirai à jamais. Seigneur que ton œuvre de grâce en moi puisse prospérer et avancer en ce jour!

 

 

IL AGIT SUR LA CONFESSION HONNETE

 

Il dira; j'avais péché, j'avais violé la justice, et cela ne m'a point profité; mais Dieu a garanti mon âme, afin qu'elle ne passa point dans la fosse, et ma vie voit la lumière (Job 33:27,28)

 

C'est là une parole de vérité, tirée de l'expérience d'un homme de Dieu, et qui peut être prise comme une promesse. Ce que Dieu a fait, et ce qu'il fait encore, il continuera à le faire, tant que le monde subsistera.

 

Il recevra tous ceux qui viendront à lui, en lui faisant une sincère confession de leur péché. Car ses yeux cherchent toujours à découvrir ceux qui sont troublés à cause de leurs fautes.

Ne pouvons-nous pas nous appliquer le langage employé ici, et dire: "J'ai péché;" péché personnellement et volontairement; péché assez pour reconnaître que non seulement "cela ne m'a point profité," mais que cela m'a conduit à une ruine éternelle? Allons à Dieu avec cette confession sincère, Il ne demande rien de plus, et, de notre côté, nous ne pouvons pas faire moins.

Plaidons devant lui, nous appuyant sur cette promesse présentée au nom de Jésus. Il délivrera notre âme de la fosse et nous accordera de voir la lumière des vivants. Pourquoi désespérer? Pourquoi douter? Le Seigneur ne se rit pas des âmes humbles.

 

Le coupable peut être gracié. Ceux qui méritent la condamnation peuvent recevoir un complet pardon. Seigneur, nous te confessons nos fautes et nous te prions de nous pardonner.

 

IL BENIT ET IL GARDE

 

L'Éternel te bénisse et te garde! (Nombres 6:24)

 

Cette bénédiction de souverain sacrificateur est en elle-même une promesse. Cette que notre grand Sacrificateur prononce sur nous doit sûrement avoir son effet, car il parle selon les oracles de Dieu. Quelle joie d'être sous la bénédiction divine! Cela donne un parfum délicieux à toutes choses.

 

Si nous sommes bénis, tous nos biens et toutes nos joies sont bénis; nos pertes et nos croix, et nos désappointements mêmes le seront aussi. La bénédiction de Dieu est profonde, réelle, effective.

 

Celle d'un homme peut consister en paroles uniquement; mais la bénédiction de l'Eternel enrichit et sanctifie. Le voeu le plus désirable que nous puissions faire à notre meilleur ami n'est pas: "Bonheur et prospérité," mais: "Que l'Eternel te bénisse."



Quelle excellente chose c'est encore que d'être sous la garde de Dieu; gardé par lui, gardé près de lui. Ils sont bien gardés ceux que Dieu garde: ils sont préservés du mal et réservés pour une félicité infinie. La garde de Dieu accompagne sa bénédiction, afin de l'établir et de l'affermir.

 

Le voeu de l'auteur de ce petit livre est que tous ceux qui liront ces lignes soient mis au bénéfice de cette riche bénédiction et placés sous cette sûre garde.

 

Oui, l'Eternel te bénira, Et son amour te gardera;
Il t'éclairera de sa face Et te fera trouver grâce;


Il tournera vers toi les yeux
Et t'enverra sa paix des cieux.

 

 

IL BENIT L'HUMILITE

 

Il bénira tous ceux qui craignent l'Eternel, tant les petits que les grands. (Psaumes 115:13)

 

Voici une parole réjouissante pour ceux qui sont dans une condition humble et une position difficile. Notre Dieu considère avec bonté ceux qui ont peu de fortune, peu de talent, peu d'influence, peu d'importance.

 

Dieu s'occupe des petites choses de la création. Il voit les paresseux lorsqu'ils se posent sur le sol. Rien n'est petit pour Dieu, car il emploie des agents insignifiants à nos yeux pour l'accomplissement de ses desseins.

 

Que le plus petit parmi les hommes appelle donc une bénédiction sur sa petitesse, et il verra sa sphère, si bornée qu'elle soit, illuminée par le bonheur.

Parmi ceux qui craignent l'Eternel, il y en a de petits et de grands. Les uns sont des bébés, les autres sont des géants. Et tous sont bénis. Une petite foi est une foi bénie. Un espoir tremblant est un espoir béni.

 

Toute grâce du Saint-Esprit, bien qu'encore en germe, porte une bénédiction avec elle. Plus que cela, le Seigneur Jésus a racheté les grands et les petits avec le même précieux sang, et il s'est engagé à garder les agneaux aussi bien que les grandes brebis.

 

Aucune mère ne méprise son enfant parce qu'il est petit; non, plus il est faible, plus tendrement elle le soigne, au contraire.

S'il y a une préférence chez le Seigneur, ce n'est pas dans l'ordre de grand à petit, mais c'est en remontant de petit à grand qu'il classe les hommes.

 

 

IL CONSOLE L'AFFLIGE

 

Heureux ceux qui sont dans l'affliction; car ils seront consolés (Matthieu 5:4)

 

C'est par la vallée des larmes qu'on arrive à Sion. On pourrait croire qu'être triste et être béni sont deux choses inconciliables, mais le Sauveur qui est infiniment sage, les réunit dans cette béatitude.

 

Que l'homme ne sépare pas ce que Dieu a joint. Le deuil sur le péché, sur notre péché, et sur le péché d'autrui est le sceau de Dieu sur ses fidèles. Quand l'Esprit de grâce se répand sur la maison de David ou sur une autre maison, elle pleure.

 

C'est de cette sainte tristesse que nous recevons la meilleure de nos bénédictions, et c'est aussi de l'eau que nous viennent les plus excellents bienfaits. Or cette bénédiction promise à celui qui verse des larmes ne l'est pas pour quelque jour très éloigné; non, Christ le déclare heureux maintenant même.

Le Saint-Esprit consolera certainement les cœurs qui pleurent sur leur péché. Ils seront consolés par la vertu du sang de Jésus-Christ et par la puissance purificatrice du Saint-Esprit.

 

Ils seront consolés au sujet du péché qui abonde dans leur ville et dans leur temps, par l'assurance que Dieu se glorifiera malgré la rébellion des hommes.

 

Ils seront par la ferme attente qu'ils seront avant peu délivrés du péché, et bientôt enlevés pour demeurer à toujours en la glorieuse présence de leur Dieu Sauveur.

 

 

Spurgeon aujourd'hui, méditations quotidiennes

 

 

Sites Etrangers

Connexion

Qui est en ligne

Nous avons 39 invités et aucun membre en ligne

006830191
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
La semaine précédente
Ce mois ci
Le mois dernier
Tout le temps
1029
10900
47125
6694299
290422
316628
6830191

Your IP: 66.249.65.15
Server Time: 2014-10-23 03:25:52
unregistered template Template by Ahadesign Visit the Ahadesign-Forum and Joomla 1.6 Live Preview