mercredi 16 avril 2014 17:59

Pasteur Daniel

L’EGLISE, ET LES MINISTERES

L’EGLISE, ET LES MINISTERES

 

 

 

DEFINITION DU MOT EGLISE

 

Ce n'est pas une traduction, mais il vient directement d'un mot grec francisé : EKKLESIA. Ce mot désigne simplement un rassemblement de peuple, une assemblée. On appelait ainsi l'assemblée de citoyens convoqués pour une discussion. Il vient des mots EK KALEO : appeler hors de.

 

EMPLOI DU MOT DANS LA BIBLE

Le mot sert à désigner plusieurs choses :

1°/ Un rassemblement de gens quelconque (sens général : Actes 19-40).

2°/ L'assemblée d'Israël au désert : Actes 7-38.

3°/ L'assemblée des chrétiens dans une ville : EGLISE LOCALE : Actes 8-1 et 13-1; 14-23/27; 15-41 - Rom. 16-5; 1 Cor. 7-17; I Thés. 2-14 et 9-31

4°/ L'assemblée des chrétiens sur la terre : EGLISE UNIVERSELLE : Heb. 12-22 - Eph. 5-29 - Actes 2-47.

Jésus emploie ce mot pour la première fois en Mat. 16-18. Il deviendra d'un usage très courant dans le Nouveau Testament. Remarquons que le mot ne désigne jamais un bâtiment, ni un lieu de culte.

 

A - DEFINITION BIBLIQUE

 

I - EGLISE UNIVERSELLE -

C'est la communauté, l'ensemble de tous les croyants de la nouvelle alliance, vraiment nés de nouveau, et dont la foi et la vie sont en harmonie avec l'enseignement de Jésus-Christ.

 

Elle est universelle, parce qu'elle comprend les enfants de .Dieu de tous les pays et de tous les milieux (quelle que- soit la dénomination). Elle comprend également tous les rachetés déjà auprès du Seigneur. Heb. 12-22/23.

 

Cependant, ceux qui se disent chrétiens se sont rassemblés en divers groupes, selon leurs doctrines particulières, leurs pratiques. Ils ont ainsi créé des institution humaines sous le titre d' EGLISE. Nous avons, par exemple : l'Eglise Calviniste, Luthérienne, Catholique, Baptiste, Méthodiste etc.... Ce sont des organismes, des institutions bien visibles, organisées, définies.

 

Nous comprenons que la vraie EGLISE. UNIVERSELLE n'est pas ainsi, visible organisée. Elle est invisible. Elle prend ses membres un peu partout; parmi tous ces groupements, lorsqu'il s'y trouve des gens répondant à la condition donnée plus haut. C'est donc un rassemblement spirituel que Dieu connait vraiment.

 

Ce qui unit et rassemble les membres de l'Eglise Universelle, c'est d'être sauvé, d'appartenir à Christ et non pas d'être membre de telle ou telle dénomination.

 

II - EGLISE LOCALE -

La communauté des chrétiens de chaque localité est considérée comme une église, c'est-à-dire un rassemblement.

 

B - QU'EST-CE QUE L'EGLISE ?

 

Mieux que toute définition, les noms donnés à l'Eglise dans la Bible, nous aideront à comprendre ce qu'elle est réellement, son rôle sur la terre.

 

1 - COLONNE ET APPUI DE LA VERITE - I Tim 3-15 et Jn 14-6

Si nous savons que Christ est la vérité, nous comprenons que l'église doit porter Christ, être son témoin, le montrer, l'offrir aux perdus.

 

2 - TROUPEAU - Actes 20-28

Les "égarés" ont été rassemblés un seul peuple et ont un même berger. Cette unité est spirituellement réalisée, puisque, au travers des écritures, c'est une même foi, une même règle, un même Maître qui conduisent les croyants.

 

3 -UN EDIFICE - Eph. 2-19/22 ; I Cor. 3-9 ; I Tim 3-15 Christ est le fondement I Cor. 3-11. Les croyants sont donc les briques (ou les pierres) qui constituent les murs. 1 Pier. 2-5

 

4- UN CORPS - I Cor 12-13 ; 12-27 ; Eph. 1-23. ...

Un corps avec ses membres nous donne l'idée d'un être capable d'agir, de travailler, chaque membre du corps, faisant sa part du travail : tête, bras, main, jambes, etc.. En effet, l'Eglise doit continuer sur la terre le travail commencé par Jésus (porter le salut).

Le corps dépend de la tête qui est Christ. Col. 1-18.

Chaque membre a sa place selon sa fonction. Solidarité : nous dépendons les uns des autres.

 

5 - EPOUSE - Eph. 5-23/25 ; 2 Cor. 11-2 ; Apo 19-17

Dans ce sens, c'est un mystère (Eph 5-32). Ce mariage spirituel fait que les deux ne font plus qu'un.

Avant le retour de Christ, l'Eglise est la fiancée (2 Cor 11-2) : objet de Son amour, devant se préparer pour les noces. Apoc. 19-7.

C - COMPOSITION DE L'EGLISE

 

Introduction : Bergers et Troupeau

Si nous examinons, la composition de l'Eglise dans Le Nouveau Testament, nous observons qu'elle peut être comparée à un troupeau, et, par suite ses membres peuvent être classés en 2 catégories :

 

 

1/ LES BERGERS

 

2/ LE TROUPEAU.

 

Certains parmi les membres reçoivent de Dieu LA CHARGE ET LA QUALIFICATION pour accomplir différentes tâches dans la conduite du troupeau. Ils exercent dans l'Eglise divers ministères, surveillent, conduisent, nourrissent, etc..

 

I - LES BERGERS

 

INTRODUCTION

 

Il paraît difficile de donner un nom plus précis et vraiment exact. Citons : les ministres de Dieu, les serviteurs de Dieu, les ouvriers. Là aussi nous distinguerons deux catégories, selon le lieu et l'étendue où s'exerce le ministère.

 

MINISTERES LOCAUX : c’est-à-dire limités à s'exercer localement, dans une église : LES ANCIENS

 

MINISTERES UNIVERSELS: cest-à-dire non limités à une assemblée, mais pouvant s'exercer sur une région, être itinérants, les MINISTERES APOSTOLIQUES.

Cette distinction est très nettement établie dans le Nouveau Testament. Nous voyons, d'une part des hommes voyageant, fondant des églises, les organisant, les visitant. Leur autorité s'étend nettement sur des régions plus ou moins vastes. Tels sont Pierre, Paul, Timothée, Tite, Barnabas, Apollos,

 

D'autre part, nous voyons des hommes établis sur chaque assemblée et dont ils sont en quelque sorte les pasteurs, les surveillants. Ce sont les anciens.

 

I - MINISTERES LOCAUX : LES ANCIENS

 

COMPOSITION D'UNE ASSEMBLEE : D'après Phil. 1/1, une assemblée locale se compose :

 

1.Des rachetés, membres de l'Assemblée

2.Des évêques

3.Des diacres

 

DEFINITION :

 

- Une étude attentive des termes employés dans :- Actes 20/17 et 28

- Tite l/5 et 7

- I Timothée 3/1 et 8 etc..

Indique que le mot "ancien" traduit du Grec PRESBUTEROS (vieillard) désigne l'ensemble des évêques et des diacres.

Les anciens sont donc les hommes qui ont reçu une charge pour la conduite de 1'Assemblée.

Ils en sont les bergers (les pasteurs), les conducteurs. Le collège des Anciens comprend :

a) les évêques - (ou surveillants)

b) les diacres - (ou serviteurs).

 

PLUSIEURS ANCIENS PAR ASSEMBLEE :

 

Dans le modèle des Saintes Ecritures, une assemblée n'est jamais conduite par un seul homme, mais toujours par plusieurs. Nous voyons souvent à la tête d'une Assemblée UN pasteur, seul maître, seul responsable et aussi seul à l'ouvrage. Cette organisation est opposée au modèle donné par la Bible.

- Actes 20/l7 : LES anciens de l'Assemblée d'Ephèse

- Tite l/5 : Que tu établisses DES anciens dans chaque ville

- Jacques 5/l4 : Qu'il appelle LES anciens de l'Assemblée

- Phil. 1/1 : LES surveillants : I Thés. 5/12 - CEUX qui travaillent parmi vous.

 

NOMINATION DES ANCIENS :

Les anciens sont établis dans chaque assemblée par les ministères apostoliques (Actes 14/23) après élection, ou choix, par l'assemblée (Actes 6/3).

 

FONCTIONS DES ANCIENS ET CONDITIONS A REMPLIR :

 

1) les évêques ou surveillants

Actes 20/28-31; I Tim. 3/l-7; Tite l/5-9

 

A)FONCTIONS DES EVEQUES :

 

a) Veiller sur le troupeau (Actes 20/28) (Tite 1/9)

- pour le garder des loups ravisseurs, des fausses doctrines d'où le nom de "surveillants".

 

b) Enseigner le Parole de Dieu - I Tim, 3/2; 5/l7

 

c) Exhorter - Romains 12/8

- Qui ? I Tim. 5/l,2 : vieillards, jeunes gens, femmes âgées et jeunes. Comment ? 2 Tim. 4/2 : avec douceur et en instruisant.

 

d) Diriger - I Tim. 3/5; 5/l7

- les anciens présidents, conduisent l'assemblée.

 

Ils ont aussi la direction des affaires de l’assemblée (Tite l/7).

 

e) Paître - C'est-à-dire les bergers (Actes 20/28)

I Pierre 5/2 (même mot que Jésus dit à Pierre en Jean 20/l) Ce mot contient la pensée de conduire et de nourrir.

 

B) CONDITIONS A REMPLIR PAR LES EVEQUES :

 

a) Aspirer à la charge I Tim. 3/1

Il ne semble pas être question d'un appel spécial de Dieu, de révélations spéciales, mais d'un désir du cœur.

 

b) Exigences :

Elles sont nettement précisées dans I Tim. 3/l-8 et Tite 1/6-9. En résumé : être irrépréhensible dans sa conduite, "irréprochable" -Sire "propre à enseigner" (2 Tim. 2/24).

 

2) Les Diacres ou Serviteurs

 

A)FONCTIONS DES DIACRES : Actes 6/I-4

 

Les diacres sont les hommes qui ont été chargés de s'occuper des questions matérielles dans l’assemblée :

Ex: distributions de vivres, de vêtements, œuvres sociales, constructions, etc...

Des femmes appelées diaconesses peuvent être chargées de certaines tâches matérielles dans l'assemblée :

Ex : PHOEBE (Rom. 16/1) DORCAS (Act. 9/36)

 

B) CONDITIONS A REMPLIR PAR LES DIACRES : Actes 6/3 et I Tim. 3/8-13

Elles sont semblables àcelles des évêques, même pour les diaconesses : I Tim. 3/11.

Elles se résument par cette expression : "avoir un bon témoignage". Il faut remarquer qu'ils doivent être "pleins d'Esprit Saint et de sagesse"

 

II - LES MINISTERES UNIVERSELS

 

Appelés aussi ministères - dons du Christ (Eph. 4/11)

- apôtres

- prophètes

- évangélistes

- pasteurs

- docteurs

Ils sont donnés par Christ :

- en vue du perfectionnement des saints

- pour l'œuvre du service

- pour l'édification du corps de Christ (L'EGLISE UNIVERSELLE)

C'est le Seigneur qui choisit et qualifie les hommes qu'il veut pour l'un de ces ministères. Les ministères - dons de Christ - sont sous la contrainte de Christ.

 

A - L'APOTRE

 

Le mot "apôtre" veut dire " envoyé au loin".

L'apôtre est l'envoyé du Seigneur, l'ambassadeur de Christ, dans un pays où il n'y a pas de croyants. Il prêche l'évangile jusqu'à ce que Christ soit formé dans les cœurs. Puis il fonde et organise l'assemblée. Ensuite, il va plus loin faire le même travail, laissant derrière lui une assemblée majeure, avec des anciens à sa tête pour l'enseigner, la surveiller, la diriger.

Exemples : Barnabas - Jacques frère du Seigneur - Silas - Timothée.

 

B - LE PROPHETE

 

Le prophète est une sentinelle qui doit rappeler au peuple de Dieu les vérités qui sont les plus nécessaires à connaître au moment où le prophète parle.

 

Il ne faut pas confondre le don spirituel da; prophétie avec le ministère de prophète.

 

Exemples bibliques: Agabus Actes 11-27/28

Jude et Silas Actes 15-32

autres prophètes mentionnés sans être nommés :

Actes 11-27 ; 13-1

Eph. 3-5

Le rôle du prophète est :

- de révéler le mystère de l'Eglise (Eph. 3-5)

- de rappeler à L'Eglise les exigences de Dieu

- de prédire l'avenir (Actes 11-2:8)

Le prophète de l'Eglise avertit, mais ne donne pas d'ordres (Actes 11-28 et 21-11/10.

 

Le vrai prophète doit remplir trois conditions :

- ses déclarations doivent être en accord avec la Parole de Dieu.

- sa vie doit être conforme à ses paroles. "Vous les reconnaîtrez à leurs, fruits".

- ce qu'il a annoncé doit s'accomplir. Exemple : Lettres de Jean aux sept .assemblées d'Asie.

 

C - L'EVANGELISTE

 

L'évangéliste est un homme qui a reçu le ministère d'annoncer l'évangile du salut aux âmes perdues.

 

1°) Il annonce Christ crucifié dans une démonstration d'Esprit et de puissance. Il prêche le salut des âmes en Christ.

2°) Il se sert des dons que le Seigneur lui a remis pour prouver la puissance et la bonté de Dieu qui guérit les malades et accomplit des miracles.

3°) Ensuite, il baptise dans l'eau ceux qui ont cru au Seigneur Jésus.

 

Exemple biblique : Philippe en Samarie (Actes 8).

 

Le ministère de 1'évangéliste est un ministère incomplet : il a besoin d'être suivi d'un apôtre ou d'un docteur pour l'édification des chrétiens et la formation des assemblées.

 

D - LE PASTEUR - DOCTEUR

 

Le pasteur-docteur exerce son ministère auprès des croyants. Le pasteur est le gardien des âmes, le berger du troupeau. Il conserve ce que 1'évangéliste a gagné. Il fait grandir en soignant ce que 1’évangéliste a planté.

Exemple biblique : Tite fut pasteur - Apollos fut docteur(Actes 18-27/28)

Le pasteur dit les choses qui sont conformes à la saine doctrine, il exhorte, il reprend ceux qui s'égarent.

Le pasteur a une autorité de surveillance morale et spirituelle.

Le docteur est le ministre de la Parole de Dieu. Il enseigne la saine doctrine pour que le croyant ne soit pas emporté à tout-vent de doctrine, mais basé sur la parole immuable de Dieu. Le docteur ne tire pas son enseignement de l'inspiration du Saint-Esprit, mais il est fondé sur l'Ecriture.

 

II - LE TROUPEAU

 

I - COMMENT S'EST FORMEE L'EGLISE

 

a)sa naissance

 

Après l'ascension du Seigneur, les apôtres formèrent un groupe autour duquel se rassemblèrent quelques fidèles : environ 120 disciples (Actes 1-15). Ils persévéraient dans la prière d'un commun accord (Actes 1-14) et ils se trouvaient tous ensemble réunis dans un même lieu (Actes 2-1).

b) sa croissance -

Le jour de la Pentecôte, Pierre, rempli du Saint-Esprit, prêcha le message de la repentance et du salut. 3000 âmes se convertirent et furent ajoutées au troupeau par le baptême.

 

Ils persévéraient dans la communion fraternelle et se réunissaient chaque jour (Actes 2-42-46). "Le Seigneur ajoutait chaque jour à l'assemblée ceux qui étaient sauvés". (Actes 2-47).

 

Pour faire partie du troupeau de l'Eglise, il fallait être sauvé et être baptisé.

C'est toujours cette même condition qu'il faut remplir pour être membre du troupeau de l'Eglise.

 

II - LE GRAND TROUPEAU : L'EGLISE UNIVERSELLE -

C'est le troupeau composé de toutes les brebis qui appartiennent à Jésus, l'unique Bon Berger, qui les connaît par leur nom (Jean 10-16).

Jésus en est le chef suprême (Ephésiens 1-22).

Lors de son retour, Jésus prendra avec Lui tous ceux qui lui appartiennent (1 Thés. 4-16/17).

On devient membre du grand troupeau des rachetés de Jésus-Christ par la nouvelle naissance. Les noms des rachetés sont inscrits dans le livre de vie qui est dans le ciel (Ap. 3-5 et 21-27).

 

III - LES PETITS TROUPEAUX : LES ASSEMBLEES LOCALES

 

a)le chrétien devient membre d'une assemblée locale par le baptême. Il rend témoignage devant l'assemblée de sa foi en Jésus-Christ, et prend devant ses frères l'engagement d'obéir à la Parole de Dieu. Les noms des membres de chaque assemblée locale sont inscrits sur le registre de 1!assemblée.

 

b)la communion fraternelle

 

 

Le chrétien ne doit pas rester isolé, mais il doit entretenir des relations fraternelles avec les autres membres de l'assemblée. (Actes 4-32) : La multitude de ceux qui avaient cru n'était qu'un cœur et qu'une âme, tout était commun entre eux.

Nous sommes membres les uns des autres (I Cor. 12-25/27). Nous devons veiller à entretenir la communion fraternelle, et pardonner. (Marc 11-25 ; Rom. 12-17/21 ; Col. 3-13 ; Luc 17-4), être pleins d'affection (Rom, 12-10 ; Gal. 5-13 et 26 ; Eph.. 4-32 - I Thés. 4-10/11).

 

 

c) La discipline dans l'assemblée :

 

La vie morale et spirituelle de l'assemblée doit être maintenue à un niveau élevé : "Tu ôteras le mal du milieu de toi" (Deu. 13-5 ; 17-7 - I Cor. 5-13).

 

La parole de Dieu nous ordonne d'avertir ceux qui vivent dans le désordre et de reprendre le frère qui a péché

(I Thés; 5-14) (Luc 17-3), de redresser avec un esprit de douceur (Gal. 6-2).

 

Les quatre pas de la discipline dans l'assemblée (Mat. 18-15/17) "Si ton frère a péché ....

 

1°) va et reprends-le entre toi et lui seul ...

 

2°) s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes afin que toute parole soit établie sur la déclaration de deux ou trois témoins.

 

3°) s'il refuse d'écouter, dis-le à l'assemblée.

 

4°) s'il refuse d'écouter l'assemblée, qu'il soit pour toi cornue un inconverti (qu'il faut toujours essayer de ramener au Seigneur) I Cor. 5-9/12.

 

Les accusations contre un ancien ou un serviteur de Dieune doivent être acceptées que si la chose est prouvée par deux ou trois témoins (I Tim. 5-19).

 

Ceux qui s'égarent dans de fausses doctrines, doivent être sévèrement repris (Tite 1-13). On ne doit pas avoir de relation avec eux (2 Jean 10-11).

 

Ceux qui causent des divisions, doivent recevoir un premier et un second avertissement, puis être éloignés de l'assemblée (Tite 3-10) (Rom. 16-17).

 

L'assemblée a la responsabilité d'éprouver ceux qui se disent envoyés de Dieu.

" N'ajoutez pas foi à tout esprit, mais éprouvez les esprits"(l Jean 4-1 ).

"Qu'on les éprouve d'abord et qu'ils exercent ensuite leur ministère, s'ils sont sans reproche". (I Tim. 3-10).

"Tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et tu les as trouvés menteurs" (Apoc. 2-2).

 

d) les différentes réunions de l'assemblée :

Actes 2-4-2 - l'enseignement des apôtres

- la fraction du pain

- les prières

On distingue plusieurs sortes de réunions différentes dans l'assemblée

1°) les réunions d'études bibliques

2°) le culte d'adoration où l'assemblée prend le repas du Seigneur .

3°) les réunions de prière

4°)il doit y avoir, en outre, des réunions d'évangélisation

 

Les réunions d'étude biblique doivent être conduites, par un pasteur-docteur, pour établir les croyants dans la saine doctrine de la Parole de Dieu.

 

La Parole de Dieu ne permet pas à la femme d'enseigner la doctrine (I Tir.. 2-12).

 

Le culte d'adoration est le moment où l'assemblée remercie le Seigneur pour tous ses bienfaits et lui apporte un culte de louanges et de reconnaissance, en Esprit et en vérité. Les chrétiens avaient l'habitude de se réunir le soir du premier jour de la semaine (le dimanche) et de partager le repas du Seigneur (Actes 20-7).

 

Les réunions de prière doivent être conduites avec la sagesse du Saint-Esprit. La condition fondamentale pour l'exaucement des prières de l'assemblée, est l'accord entre ses membres (Mat. 18-19)

 

e) les offrandes -

Chaque chrétien est appelé à contribuer à l'avancement de l'œuvre du Seigneur en apportant son offrande volontaire (Phil. 4-15/16).

 

Tous nos biens doivent être mis à la disposition du Seigneur : "Honore l'Eternel avec tes biens et avec les prémices de tout ton revenu". Prov. 3-9.

 

Le peuple d'Israël devait apporter aux Lévites la dîme ou dixième partie de tous ses revenus (en argent ou en nature). Il pouvait ajouter, en outre, des offrandes volontaires.

 

Les chrétiens de l'église primitive "ont donné volontairement selon leurs moyens et même au-delà de leurs moyens". (2 Cor. 8-1/5)

 

L'offrande doit être un acte de libéralité et non d'avarice (2 Cor, 9-5). Elle doit être apportée au Seigneur sans tristesse ni contrainte, mais avec joie (2 Cor. 9-7/8).

 

Les offrandes doivent servir:

1°) pour les frais du ministère de l'évangile (I Cor. 9-11-14)

2°) pour aider les pauvres (2 Cor. 9-1 et 12-13).

 

Apprenons à donner avec joie au Seigneur, pour son œuvre, de manière à ce que ce soit "un sacrifice que Dieu accepte et qui lui soit agréable" (Phil, 4-18).

 

III - L'ORGANISATION DE L'EGLISE

 

Le Nouveau Testament fait une distinction très nette entre :

- l'Eglise qui est le rassemblement de tous ceux qui sont sauvés par Jésus-Christ.

- les églises (ou assemblées) qui sont les rassemblements de chrétiens habitant dans une même ville.

Ex: les assemblées de Dieu qui sont en Judée (I Thés. 2-14).

 

Dans tout le Nouveau Testament, chaque assemblée se gouverne elles-mêmes et gère elle-même ses propres affaires. On dit que chaque assemblée est autonome.

 

On ne voit pas les assemblées d'une certaine région groupées sous l'autorité d'un chef ou président. C'est seulement lorsque les chrétiens ont voulu copier l'organisation du monde politique qu'ils se sont donné un chef (le pape) qui commande à toutes les églises catholiques. Cette organisation n'est pas biblique,

 

Les assemblées d'un même pays peuvent envoyer des délégués à des "conventions" ou "synodes" pour discuter des questions communes à toutes les assemblées (et non les affaires intérieures de chaque assemblée).

 

Les assemblées d'un même pays peuvent avoir besoin d'un représentant devant les autorités du pays. Elles désignent alors un "président" ou un "secrétaire général". Mais ce président n'a pas d'autorité particulière sur les différentes assemblées: il doit seulement être le représentant des assemblées et exécuter les décisions prises par l'ensemble des assemblées en convention.

 

La fonction du président n'est pas biblique et n'est justifiée que si les assemblées d'un même pays en ont besoin pour des raisons pratiques.

 

- l'unité de 1’église -

Si le Nouveau Testament enseigne clairement l'autonomie des diverses églises locales, il enseigne aussi la profonde unité du corps de Christ. Jésus a demandé l'unité des croyants dans sa prière (Jean -17-20/23) "que tous soient un".

 

Cette unité des croyants, il l'a obtenue de son Père Céleste ; elle unit tous ceux qui sont réellement nés de nouveau dans la famille de Dieu.

 

Ce n'est pas nous qui devons exaucer la prière de Jésus, mais la Parole de Dieu nous montre que nous devons maintenir l'unité du corps de Christ (Eph. 4-3)(I Cor. 12-25).

Sites Etrangers

Connexion

Qui est en ligne

Nous avons 97 invités et aucun membre en ligne

Vinaora Visitors Counter

05202882
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
La semaine précédente
Ce mois ci
Le mois dernier
Tout le temps
3953
5900
28388
4751126
123553
277255
5202882

Your IP: 66.249.66.107
Server Time: 2014-04-16 17:49:04
unregistered template Template by Ahadesign Visit the Ahadesign-Forum and Joomla 1.6 Live Preview